DURABILITÉ: UNE DES TENDANCES LES PLUS CHAUDES DU YACHTING EN 2021

Par: Beatrice Chiardi
Avril 13, 2021

Le concept de durabilité est une tendance très ciblée, qui se développe considérablement dans l’industrie du yachting en raison d’idées innovantes, des progrès technologiques et d’un plus grand soin de l’environnement environnant. La réduction de la pollution en haute mer est l’un des plus grands défis auxquels l’industrie du yachting est confrontée.

De nombreux chantiers navals mettent en œuvre de nouvelles stratégies de construction grâce à de nouvelles technologies qui visent à être éco-efficaces et durables. Par exemple, Van Oossanen Naval Architects prévoit un yacht écologique pour l’avenir. Ce projet interne vise à être prêt pour 2030 et se concentre sur une réduction de 50% des émissions de COI d’ici 2050.

Concernant le pourcentage de réduction des émissions de COI, Van Oossanen Naval Architects a examiné la taille des yachts dans les ports, le trafic maritime, le pourcentage d’émissions pour les modes opérationnels, etc. Par conséquent, leur solution est la forme de coque à déplacement rapide (FDHF), qui combine l’efficacité à basse vitesse d’un navire à déplacement complet avec la vitesse maximale associée à une coque à semi-déplacement.

Une autre tendance qui va refléter le futur proche est l’utilisation de l’énergie éolienne et un investissement plus élevé sur les voiliers. Un bon exemple de ce type de super-yachts est le Black Pearl de 106 mètres construit par Oceanco. Une attention particulière est également accordée au système éolien dans le secteur commercial. D’autres options sont représentées par des systèmes hybrides avec batteries.

Oceancoís 106.7m (350ft) Black Pearl – the Largest Dynarig Sailing Yacht in the World. (PRNewsfoto/Oceanco)

D’autres sujets de grand intérêt et de discussion concernent l’énergie solaire et les énergies renouvelables. Par exemple, Arcadia Yachts est connu pour utiliser des panneaux solaires sur ses yachts de 16 à 47 mètres. Les panneaux solaires contribuent à les rendre 10 à 40% plus efficaces que les yachts de tailles similaires.

Parmi ces solutions, seul le temps peut nous dire quelle stratégie sera la plus efficace. Il est clair dès le départ que l’idée de réduire l’empreinte écologique est l’objectif principal des chantiers navals et des clients, et sera le principal pilier des futurs projets et constructions de nouveaux yachts.

 

CONTACT INFORMATION:

Beatrice CHIARDI